Le don que se font mutuellement de leur corps l’homme et la femme est un principe de vie et ne doit jamais être détourné de son but naturel : l’enfant.

La venue de l’enfant transforme les époux en deux êtres nouveaux, animés d’un sentiment commun qui les élève au-dessus d’eux-mêmes, le sentiment de la paternité et de la maternité.