Nous ne nous étendrons pas sur les conséquences désastreuses que peuvent avoir sur la bonne entente des époux les mauvaises habitudes de la jeunesse.

Comment le jeune homme qui s’est « amusé » risque de ne voir dans sa femme qu’un jouet et de ne rien comprendre aux aspirations généreuses et délicates du cœur féminin ?

Comment la jeune fille qui, par vanité ou coquetterie, a joué avec son cœur et celui des autres ne saura pas garder un amour fort et persévérant, et ne verra dans son mari qu’un naïf, qu’avec un peu d’habileté on peut conduire à sa guise.