Toutes difficultés au sujet du rôle réciproque des époux tendent à disparaître dans la mesure même où ils se portent respect et amour mutuels. Leur volonté, leur intelligence et leur cœur collaborent sans heurt à la bonne harmonie du foyer. Les problèmes sont résolus d’un commun accord, chacun s’appliquant à reconnaître le bien-fondé des avis et des réflexions de l’autre.

Cette harmonie exige un grand détachement de soi et l’unique souci de contribuer au bien général de la famille.