Il est nécessaire que les parents ou, à leur défaut, des personnes de toute confiance, aident leurs enfants à se renseigner sur les antécédents des candidats et de leur famille au point de vue moral et religieux. Ils ne doivent pas négliger la question santé.

Nul n’a le droit dans une question d’où dépendent de futures existences d’agir sans s’être entouré de toutes les garanties possibles et sans s’être assuré des aptitudes morales et physiques de la personne à la création d’une famille saine. Il n’est pas rare que des personnes, sans scrupules, désirant se faire épouser déguisent plus ou moins leurs vrais sentiments.