Quelles sont donc les lois de l’amour conjugal ? La première est celle de la fidélité. Ceux qui prétendraient qu’ils sont en droit de concilier l’amour et l’infidélité, donneraient par là-même la preuve qu’ils n’aiment pas sincèrement. C’est pour assurer la sincérité du don que se font l’un à l’autre l’homme et la femme que le mariage est déclaré indissoluble. Cette indissolubilité aidera les conjoints à triompher des vicissitudes, des souffrances et des tentations de la vie. Fidélité et indissolubilité sont intimement liés.

La fidélité est non seulement possible, mais relativement facile, pour les conjoints qui pendant leur adolescence ont vécu chastement, pour ceux qui ont des convictions religieuses et s’appliquent, au cours de leur amour, à écarter occasions de faiblesse, à dominer les égoïsmes de la nature, à détruire en eux les défauts susceptibles de compromettre la bonne harmonie conjugale.