Jamais dans la pensée de Dieu les enfants ne devraient naître d’une aventure passagère. Les malheureux qui naissent dans ces conditions sont les victimes de l’égoïsme humain.

C’est une union sincère et durable qui doit présider à la naissance et à l’éducation des enfants. C’est pourquoi l’institution du mariage se confond avec celle de la famille. Mais, au sein même de la vie conjugale, se posent certains problèmes que les époux doivent regarder avec sincérité s’ils veulent que Dieu bénisse leur foyer et s’ils sont décidés à éviter les fautes qui les écarteraient de la vie et de la perfection chrétiennes.